Premières civilisations


Avec les progrès en matière d’agriculture et de chasse, l’homme ne ressent plus le besoin de se déplacer : il se sédentarise. Tel un

adolescent, en pleine force de l’âge, l’homme prend conscience de sa supériorité face aux mondes végétal et animal et de son besoin

d’exister, ce qui se traduira par un asservissement de tout ce qui est plus faibles que lui.


Extrait



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site